• La Synagogue et Saint-Jean
    La Synagogue et Saint-Jean

La Synagogue et Saint-Jean

Le groupe de la Descente de Croix conservé au Louvre est une des oeuvres phares de l'art gothique français. À ce très rare groupe manquaient deux statuettes, considérées comme à jamais perdues : le Saint Jean et l'allégorie de la Synagogue. Leur identification en 2011 chez un collectionneur français est un événement considérable. Leur acquisition par le musée du Louvre a été rendue possible grâce au mécénat collectif des Amis du Louvre, du groupe AXA Art, et de plus de 4000 donateurs individuels qui ont participé à la souscription publique. Grâce à la générosité de la Société des Amis du Louvre, la Synagogue a pu faire immédiatement son entrée dans les collections nationales. La Synagogue penche sa tête aux yeux bandés.

La Synagogue et Saint-Jean

Techniques/Materiaux
Ivoire
Dimension
H. 22 ; L. 4,5 cm et H. 23,5 ; L. 5cm.
Période
vers 1270-1280
Département de l'oeuvre
Département des Sculptures
Localisation aile
Aile Richelieu
Niveau
1er étage
N° inventaire
OA 12516 et OA 12517
Date d'acquisition
2013

Elle tient de sa main gauche voilée les tables de la Loi renversées, et tenait dans la main droite une lance brisée, aujourd'hui disparue. La statuette présente un visage et des proportions plus menues que les autres personnages du groupe. Sa silhouette longiligne répond à celle de l'Église; mieux conservée que cette dernière, la figure de la Synagogue offre des détails d'une virtuosité d'exécution inouïe. Saint Jean, vêtu d'un manteau drapé sur sa robe, tient dans sa main gauche le Livre, tandis qu'il ramène de la main droite un pan de son manteau vers son visage, pour essuyer ses larmes. Son visage empreint d'une douleur profonde correspond à ceux de la Vierge, du Christ, de Joseph d'Arimathie et de Nicodème : front et joues larges, nez fort et charnu, longs yeux repris au trépan, visages marqués par des sourcils légèrement froncés et des rides d'expression. Grâce à l'acquisition de la Synagogue et du Saint Jean, la Descente de Croix du Louvre est désormais le témoin le mieux conservé de ces précieuses images de dévotion, un véritable monument d'un art gothique parfaitement maîtrisé et empreint de la plus haute spiritualité. Les deux statuettes seront présentées dans la Galerie du Trésor, Aile Richelieu 1er étage, à partir du 17 avril 2013.