Société des Amis du Louvre

Six études de tête de femme et deux d'un jeune garçon, Antoine Watteau, don des Amis du Louvre en 1997

Qui sommmes-nous ?

Une initiative privée

La Société des Amis du Louvre est née en 1897 du constat partagé par quelques hommes politiques de la IIIe République et hauts fonctionnaires de l'administration des Beaux Arts, de la modicité des ressources dont dispose le musée du Louvre pour accroître ses collections ; ils croient à la nécessité d'épauler la Réunion des musées nationaux, créée deux ans auparavant, par une institution complémentaire. D'esprit libéral et patriote, ils ont la conviction que l'appel à l'initiative privée peut remédier à l'insuffisance des moyens financiers de l'Etat face à la concurrence étrangère, notamment celles de la National Gallery de Londres et du musée de Berlin, plus richement dotés que le Louvre. La Société des Amis du Louvre est reconnue d'utilité publique en 1898.

Un mécénat collectif

Avec plus de 60 000 membres, la Société des Amis du Louvre est aujourd'hui le premier mécène privé du musée, le plus ancien, le plus constant, et le plus nombreux. Elle défend un modèle original de mécénat collectif, qui s'appuie sur la générosité de ses plus fidèles visiteurs auxquels elle propose les avantages de sa carte d'Ami. Les cotisations et les dons qu'elle reçoit de ses membres lui permettent de disposer chaque année d'un budget moyen d'acquisitions d'oeuvres d'art d'environ 3 millions d'euros.

Une société indépendante d'amateurs d'art

Les membres de la Société des Amis du Louvre constituent un vaste public indépendant d'amateurs d'art, français et étrangers qui sont aussi parmi les visiteurs les plus fidèles du Musée. La Société représente et défend l'intérêt de ce public exigeant qui contribue collectivement au rayonnement et à l'enrichissement d'un patrimoine national exceptionnel. La Société des Amis du Louvre est à ce titre l'un des principaux interlocuteurs du Musée associé à sa politique de développement des publics.

Un Musée encyclopédique à l'intérieur du Musée

Depuis cent dix ans, la Société des Amis du Louvre n'a cessé d'enrichir le patrimoine des collections du Louvre, y composant un véritable Musée encyclopédique dans le Musée, comme l'a montré l'Exposition de son Centenaire en 1997 « Des Mécènes par Milliers ». Beaucoup de ces dons figurent parmi les plus illustres chefs-d'oeuvre conservés au Louvre : la Pietà de Villeneuve-lès-Avignon, le Bain Turc d'Ingres, Sainte Françoise Romaine de Nicolas Poussin, le Diadème et le Noeud de corsage de l'impératrice Eugénie. La Société des Amis du Louvre a contribué également à enrichir par le passé les collections exposées aujourd'hui au Musée d'Orsay (L'Atelier du Peintre de Gustave Courbert, Stéphane Mallarmé d'Edouard Manet) et au Musée Guimet.