• Le Chancelier Séguier
    Le Chancelier Séguier

Le Chancelier Séguier

Pierre Séguier (1588-1672), nommé chancelier de France en 1635, fut le principal protecteur de Le Brun. Il finança le séjour romain du peintre (1642-1648) et devint par la suite l’'un de ses principaux commanditaires. Le Brun qui aurait donné ses propres traits au porteur de parasol, représente le chancelier en grand apparat : somptueux manteau de cérémonie broché d’'or, traditionnel mortier de chancelier de France, cordon de l'’ordre du Saint-Esprit, deux énormes parasols qui suggèrent un dais, cortège de pages. Claude Nivelon, le premier biographe du peintre, mentionne ainsi le tableau : « Monsieur le chancelier Séguier à cheval, revêtu des riches habits de cérémonie, dans le même état qu'’il était à la tête des cours souveraines lorsque l’'auguste Infante Marie-Thérèse fit son entrée dans la fameuse ville de Paris », le 26 août 1660. Mais, pour des raisons de style, cette date paraît trop tardive à Jacques Thuillier (1963), qui préfère placer vers 1655 ce tableau, par ailleurs dépourvu de tout détail permettant de le rattacher à un événement précis. Il reste qu'’il s’'agit d’'un exceptionnel portrait d'’apparat, destiné à exalter la puissance et le prestige du second personnage de l'’Etat, qui s'’octroie le privilège de se faire représenter à cheval, comme un souverain. Il existe au musée national de Stockholm une suite de dessins à la plume et au l'avis de la main de Le Brun figurant un cortège, où la feuille correspondant au présent tableau a été remplacée par une copie.

Le Chancelier Séguier

Auteur
Charles LE BRUN
Techniques/Materiaux
Toile
Dimension
H. 2,95 m ; L. 3,57 m
Période
vers 1655-1661
Date de l'oeuvre
1660
Département de l'oeuvre
Département des Peintures
Localisation aile
Aile Sully
Localisation salle
2e étage, salle 31 (audioguide n° 4056)
N° inventaire
RF 1942-3
Date d'acquisition
1942
Prix de l'oeuvre
Participation de 500 000 F