• Cimetière et ruines envahis par les arbres

Cimetière et ruines envahis par les arbres

Le Cimetière se situe tout au début de la carrière de Lessing – juste au moment où il part pour Düsseldorf – en septembre 1826. L’artiste aborde ici un des thèmes chers aux maîtres de la peinture romantique allemande : le cimetière associé au motif des ruines. Ses recherches sont absolument contemporaines de celles de ses confrères les plus fameux, Caspar David Friedrich ou Carl Gustav Carus. Mais, contrairement à eux, Lessing ne cherche pas ici à reproduire un site réel. Il recompose son évocation à partir d’éléments empruntés à la nature – on remarquera le soin porté au rendu de la végétation – et se réfère en plus, avec insistance, à une œuvre célèbre conservée dans les collections princières de Dresde : le Cimetière juif de Jacob Ruisdael. L’originalité de Lessing réside dans cette réinterprétation romantique d’un des modèles par excellence de la peinture hollandaise du Siècle d’or.Chef-d’œuvre de l’une des figures majeures de la peinture allemande à l’époque du Romantisme, ce tableau est entré au Louvre grâce à une disposition explicite et très avisée du testament d’un Ami du Louvre, Jacques Moreau (1906-1998).

Cimetière et ruines envahis par les arbres

Auteur
Carl Friedrich LESSING
Techniques/Materiaux
Toile
Dimension
H. 1,12 m ; L. 1,63 m
Période
1826
Date de l'oeuvre
1826
Département de l'oeuvre
Département des Peintures
Localisation aile
Aile Richelieu
Localisation salle
2e étage, salle E
N° inventaire
RF 1999-10
Date d'acquisition
1999
Prix de l'oeuvre
2 626 538 F