• Cimetière et ruines envahis par les arbres
    Cimetière et ruines envahis par les arbres

Cimetière et ruines envahis par les arbres

Le Cimetière se situe tout au début de la carrière de Lessing – juste au moment où il part pour Düsseldorf – en septembre 1826. L’artiste aborde ici un des thèmes chers aux maîtres de la peinture romantique allemande : le cimetière associé au motif des ruines. Ses recherches sont absolument contemporaines de celles de ses confrères les plus fameux, Caspar David Friedrich ou Carl Gustav Carus. Mais, contrairement à eux, Lessing ne cherche pas ici à reproduire un site réel. Il recompose son évocation à partir d’éléments empruntés à la nature – on remarquera le soin porté au rendu de la végétation – et se réfère en plus, avec insistance, à une œuvre célèbre conservée dans les collections princières de Dresde : le Cimetière juif de Jacob Ruisdael. L’originalité de Lessing réside dans cette réinterprétation romantique d’un des modèles par excellence de la peinture hollandaise du Siècle d’or.Chef-d’œuvre de l’une des figures majeures de la peinture allemande à l’époque du Romantisme, ce tableau est entré au Louvre grâce à une disposition explicite et très avisée du testament d’un Ami du Louvre, Jacques Moreau (1906-1998).

Cimetière et ruines envahis par les arbres

Auteur
Carl Friedrich LESSING
Techniques/Materiaux
Toile
Dimension
H. 1,12 m ; L. 1,63 m
Période
1826
Date de l'oeuvre
1826
Département de l'oeuvre
Département des Peintures
Localisation aile
Aile Richelieu
Localisation salle
2e étage, salle E
N° inventaire
RF 1999-10
Date d'acquisition
1999
Prix de l'oeuvre
2 626 538 F