• Deux études d'armure
    Deux études d'armure

Deux études d'armure

En 1825, Eugène Delacroix fit pour la première fois un séjour en Angleterre, au cours duquel il se rendit chez Samuel Rush Meyrick (1783-1848), qui avait assemblé dans sa maison de Upper Cadogan Place, une collection remarquable d'armures européennes. Nous connaissons relativement à cette visite, trois feuilles principales de Delacroix conservée à la Wallace Collection, au British Museum et au Louvre, auxquelles s'ajoutent désormais ce don.

Deux études d'armure

Auteur
Eugène DELACROIX (Saint-Maurice-en-Chalencon 1798 - Paris 1863)
Techniques/Materiaux
Crayon noir, lavis brun et lavis gris sur papier vélin.
Dimension
H. 18,5 ; L. 26,5 cm
Période
XIXe siècle
Date de l'oeuvre
1825
Département de l'oeuvre
Département des Arts graphiques
Date d'acquisition
2004
Don et leg
Dons d'oeuvres d'art

Les dessins de la Wallace et du Louvre portent des annotations identifiant l'armure comme étant celle du duc de Longueville ; il s'agit en fait de l'armure de bataille de Lord Buckhurst, aujourd'hui dans les collections de la Wallace, alors présentée sur un cheval caparaçonné et que Meyrick avait achetée en France au château de Coulommiers en pensant qu'elle était celle du duc de Longueville, d'où l'annotation erronée. Cette armure, très spectaculaire, est l'un des plus beaux exemples d'armures anglaises du XVIe siècle conservées, réalisée vers 1587 dans les ateliers de Greenwich créés par Henri VIII pour rivaliser avec les grands ateliers européens. Le département des Arts graphiques n'a que de très rares occasions d'enrichir sa remarquable collection de dessins de Delacroix – la dernière acquisition, celle du Carnet des Pyrénées, remonte à 2004 - et ce don effectué par le Président de la Société des Amis du Louvre, à l'occasion de sa nomination représente un enrichissement significatif du département des Arts graphiques, pour lequel le Musée du Louvre tient à lui marquer toute sa reconnaissance.