• Lion aux fleurons
    Lion aux fleurons

Lion aux fleurons

Cette arabesque léonine dans un paysage végétal est un chef-d'oeuvre de l'enluminure islamique. Elle nous rappelle qu'aux XVe et XVIe siècles, les élites iranienne et ottomane collectionnaient des compositions graphiques de fantaisie qui prenaient place dans des albums reliés que l'on aimait feuilleter régulièrement. Ce dessin étonnant exprime aussi la rencontre entre des formes chinoises et des motifs plus abstraits issus de la tradition islamique médiévale. A la Chine revient le paysage végétal (nuages, champignons d'éternité, fleurs de lotus, arbres printaniers), et au monde islamique l'ossature du lion qui s'est muée en un réseau dynamique d'arabesques.

Lion aux fleurons

Techniques/Materiaux
Papier, encre noire, lavis brun, peinture à l'or.
Dimension
H. 188,5 ; L. 159,5 cm
Période
XVIe siècle
Département de l'oeuvre
Département des Arts de l’Islam
Date d'acquisition
2016
Don et leg
Dons d'oeuvres d'art
Prix de l'oeuvre
36 106 €

Les influences chinoises sont présentes dans l'art musulman, depuis les invasions mogholes jusqu'à la conquête de l'Iran par Tamerlan et ses successeurs, les Timourides, au XVe siècle. La silhouette du lion, quant à elle, est obtenue par des prières en arabe invoquant Ali, le gendre du Prophète, lui-même qualifié de « lion de Dieu ». L'aspect ciselé et précis de cet entrelac évoque également l'art du papier découpé dans l'Iran de la seconde moitié du XVe siècle, à l'origine de l'art de la reliure contemporaine. Comme l'indique une note manuscrite accompagnant ce dessin, ce lion aux fleurons fut acquis à Istanbul au début du XXe siècle auprès d'une famille de notables turcs. La générosité des Amis du Louvre a permis au département des arts de l'Islam de s'enrichir d'une oeuvre magnifique et rare, mariant figuration et abstraction ornementale.