• Passage du Rhin à Tolhuis par les armées du roi, le 12 juin 1672
    Passage du Rhin à Tolhuis par les armées du roi, le 12 juin 1672

Passage du Rhin à Tolhuis par les armées du roi, le 12 juin 1672

La feuille aujourd'hui offerte par la Société des Amis du Louvre est préparatoire à un dessus-de-porte décrivant le Passage du Rhin à Tolhuis par les armées du roi, le 12 juin 1672. Commandée et peinte en 1699 pour l'antichambre de l'appartement du souverain au château de Marly, la toile est conservée au musée du Louvre. Elle a subi d'importantes modifications dans son format lorsqu'au xixe siècle elle a été découpée afin de prendre place au château de Vincennes.

Passage du Rhin à Tolhuis par les armées du roi, le 12 juin 1672

Auteur
Joseph Parrocel
Techniques/Materiaux
Pierre noire, sanguine, plume et lavis brun avec rehauts de gouache blanche et grise
Dimension
H. 358 ; L. 390 mm
Date de l'oeuvre
1699
Département de l'oeuvre
Département des Arts graphiques
N° inventaire
Inv. RF 55257.
Date d'acquisition
2013
Don et leg
Dons d'oeuvres d'art

Contrairement à la composition imaginée par Charles Le Brun pour le plafond de la Galerie des Glaces à Versailles, qui transformait l'épisode historique en une chevauchée épique et olympienne toute à la gloire du Roi-Soleil, Joseph Parrocel a cherché à respecter la topographie du site et la réalité de l'événement. La toile comme son dessin préparatoire inscrivent en premier plan un Louis XIV équestre donnant ses ordres, tandis que les troupes franchissent le Rhin à l'arrière-plan sous la protection du feu des canons français. La comparaison des deux oeuvres démontre que le maître avait été satisfait de sa composition dessinée et qu'il n'avait apporté par la suite que très peu de variantes. Le dessin campe les personnages d'un trait habile. Il joue des effets de la couleur en mêlant les techniques, donnant avec précision les frondaisons de l'arbre calant la composition à droite, usant du lavis de gouache blanche teinté de gris afin de transcrire la fumée des canons et les brumes du ciel, inscrivant à l'aide de quelques accents de plume les troupes engagées dans l'action.