• Première pensée pour Les Sabines

Première pensée pour Les Sabines

Le Louvre possédait, depuis 1856, un grand dessin d'exécution très poussée se rapportant au tableau, également conservé au Louvre, que David peignit en 1799, Les Sabines (Inv. 183). Il était donc tout à fait judicieux de pouvoir y adjoindre cette première pensée, esquissée par l'artiste durant sa captivité au palais du Luxembourg (septembre-décembre 1794). Emouvant par son passé - jadis précisé au dos du cadre -, le dessin constitue, en effet, un précieux témoignage des intentions de David et de sa façon de travailler : l'utilisation de collages de morceaux irrégulièrement découpés est significative de l'évolution de sa réflexion concernant la mise en place idéale des principaux personnages.

Première pensée pour Les Sabines

Auteur
Jacques-Louis DAVID
Techniques/Materiaux
Crayon noir, repris à la plume et encre noire, lavis gris, rehauts de blanc, sur papier bistre.
Dimension
H. 25,6 cm ; L. 35,9 cm.
Date de l'oeuvre
1794
Département de l'oeuvre
Département des Arts graphiques
Localisation aile
Aile de Flore
Localisation salle
1er étage, salle de consultation
N° inventaire
RF 5200
Date d'acquisition
1920
Prix de l'oeuvre
2 400 F