• La Princesse de Bactriane

La Princesse de Bactriane

Cette petite sculpture, constituée de trois pièces emboîtées, est composée de deux pierres différentes : la chlorite pour la robe et les cheveux, un calcaire finn et blanc pour le cou et le visage. Elle figure une femme assise, vêtue d'une ample robe croisée dans le dos, qui l'enveloppe tout entière. Le volume général du corps est traité comme une sorte de galet ovale, réservant un plateau horizontal pour les genoux. Il subsiste moins d'une dizaine de statues de cette qualité dans le monde. Celle qui vient d'être acquise se distingue par la douceur de son expression, presque souriante. Elle va rejoindre, au Louvre, une autre " Princesse " de Bactriane, d'une grande majesté, représentée debout, mais dont les traits du visage sont à peine suggérés. Ces statuettes, appelées couramment des " princesses ", tiennent, dans la mythologie de l'Asie centrale, le rôle de déesses de premier rang. Elles règnent sur l'ordre de la nature où s'affrontent des forces sauvages en un combat sans fin qui nécessite l'intervention d'une force supérieure régulatrice

La Princesse de Bactriane

Auteur
ANONYME
Techniques/Materiaux
Chlorite et calcaire
Dimension
H. 13cm
Période
Fin du IIIe – début du IIe millénaire avant J.-C.
Date de l'oeuvre
-2000
Département de l'oeuvre
Département des Antiquités orientales
Localisation aile
Aile Sully
Localisation salle
Rez-de-chaussée, salle 9
N° inventaire
AO 31917
Date d'acquisition
2003
Prix de l'oeuvre
347 241 €uros