• Le rêve de saint Joseph

Le rêve de saint Joseph

Lors de sa séance du 2 novembre 2021, le conseil d'administration des Amis du Louvre a tenu à rendre un ultime hommage à Michel Laclotte, en votant l’acquisition grâce au don de Michel David-Weill et avec l’aide de la galerie Sarti, d’un tableau du Maître de l’Observance, un de ces primitifs siennois si chers au cœur de notre ami Michel Laclotte.

C’est à Keith Christiansen, alors conservateur au Metropolitan Museum of Art de New York, que l’on doit d’avoir identifié le sujet du tableau lors de l’exposition « Painting in Renaissance Siena. 1420-1500 », dont il fut l’un des commissaires en 1988. Ici, le songe de saint Joseph n’est pas traité comme un épisode annexe de la Fuite en Égypte comme c’est souvent le cas, mais comme une scène à part entière. Dans cette composition inédite, le peintre déploie ses capacités inventives : dans le cadrage de la scène, il va même jusqu’à couper le corps du nourrisson, dont seule l’extrémité des jambes emmaillotées de rouge et de blanc est visible dans la crèche. Toute l’attention est portée sur l’épisode du songe, l’artiste soignant le raccourci de la main de l’ange qui vient délicatement avertir Joseph et l’invite à fuir les fureurs à venir d’Hérode et le massacre des Innocents. Le tableau se distingue par son fond d’or orné de losanges et ses dimensions relativement réduites. Un autre panneau figurant la Fuite en Égypte (collection particulière), d’un format presque identique et au décor poinçonné comparable, a pu être identifié par Laurence B. Kanter et K. Christiansen.

Qui est donc l’auteur de ce tableau surprenant et poétique ? À cette question, il est difficile d’apporter une réponse univoque. La personnalité du Maître de l’Observance continue à diviser les spécialistes. C’est en 1942 qu’Alberto Graziani, suivant une intuition de son maître Roberto Longhi, crée la personnalité du Maître de l’Observance en retirant du corpus de Sassetta (vers 1400-1450) plusieurs tableaux liés par une certaine cohérence stylistique. Se pose dès lors le problème de l’identification de cet artiste talentueux dont l’activité semble avoir cessé vers 1450. Plusieurs propositions ont été avancées, dont celle qui consiste à voir dans le corpus du Maître de l’Observance les œuvres de jeunesse de Sano di Pietro (1405-1481). Les partisans des deux hypothèses se sont longtemps opposés, avant que la découverte par Maria Falcone en 2010 d’un document relatif au Retable d’Asciano, considéré comme le chef-d’œuvre du Maître de l’Observance, ne vienne renforcer la proposition d’identification du peintre avec Sano jeune. 

T. B.

Le rêve de saint Joseph

Auteur
Maître de l’Observance (Sano Di Pietro ?)
Techniques/Materiaux
tempera et or sur panneau
Dimension
16,3 x 12,7 cm
Période
actif à Sienne vers 1430-1450
Date de l'oeuvre
1450
Département de l'oeuvre
Département des Peintures
Localisation aile
Aile Richelieu
Date d'acquisition
2021
Don et leg
Dons d'oeuvres d'art