• Statue de Ginak, prince d'Ediné

Statue de Ginak, prince d'Ediné

Les volumes fortement géométriques de cette statuette sont caractéristiques du style des toutes premières dynasties sumériennes historiques. Ces oeuvres furent révélées par les découvertes de la mission américaine de Chicago dans la région de la Diyala, un affluent du Tigre : on y voit les premiers exemples de costume « kaunakès » à mèches laineuses et une technique identique d'incrustation des yeux. La pierre, cet albâtre gypseux qui sera largement employé par les Assyriens, indique aussi une origine septentrionale. L'inscription en caractère sumérien gravée sur l'épaule comporte l'une des premières attestations connues du titre royal sumérien, « ensi ». Nous avons là l'image d'un des plus anciens souverains sumériens, connu par son nom, qui a régné sur une cité-Etat encore inconnue, Ediné. Outre ses qualités esthétiques, l'importance historique de cette oeuvre la classe parmi les acquisitions majeures de la Société des Amis du Louvre.

Statue de Ginak, prince d'Ediné

Auteur
ANONYME
Techniques/Materiaux
Gypse.
Dimension
H. 25,5 cm.
Période
Mésopotamie, région de la Diyala, v. 2700 av. J.-C.
Date de l'oeuvre
-2700
Département de l'oeuvre
Département des Antiquités orientales
Localisation aile
Aile Richelieu
Localisation salle
Rez-de-chaussée, salle 1c (audioguide n° 2042)
N° inventaire
AO 20146
Date d'acquisition
1951
Prix de l'oeuvre
651 000 F