• Statue-vase d'Iran du Nord
    Statue-vase d'Iran du Nord

Statue-vase d'Iran du Nord

Grâce à la générosité de Mademoiselle Jacqueline Blottin, une ancienne élève de l'Ecole du Louvre passionnée par l'archéologie orientale, qui fit de la Société des Amis du Louvre sa légataire universelle, une exceptionnelle statue iranienne de Kaluraz (Iran du Nord) vient d'entrer dans les collections du département des Antiquités orientales. Datée du Ier millénaire avant J.C., elle révèle une filiation évidente avec les statues anthropomorphes et zoomorphes de l'Age de Fer découvertes par l'archéologue iranien Ezat O. Neghaban au début des années 1960 sur le site de la nécropole de Marlik, non loin de Kaluraz. Sa coiffure étagée en trois anneaux correspond à un col qui s'ouvre au sommet sur une embouchure de vase.

Statue-vase d'Iran du Nord

Auteur
Iran (Kaluraz, dans la province de Gilan)
Techniques/Materiaux
Terre cuite lustrée
Dimension
H. 46 cm
Période
Début du 1er millénaire avant JC
Département de l'oeuvre
Département des Antiquités orientales
Localisation aile
Aile Richelieu
Localisation salle
salle 3 Bis
Niveau
Rez-de-chaussée
N° inventaire
AO 32565
Date d'acquisition
2016
Don et leg
Legs

Elle est entièrement creuse ; la pâte utilisée est de couleur orangée et elle est lustrée en surface. La statue-vase de Kaluraz est une personnalité féminine dont la nature n'est pas élucidée. Elle est parée d'attributs prestigieux dont certains ont disparu : elle portait initialement des colliers et des boucles aux oreilles qui s'inséraient dans les deux perforations bien visibles de part et d'autre de la tête et elle fut dotée d'une majestueuse coiffure qui s'étire en hauteur et se prolonge à l'arrière par une longue natte très soignée, bordée de chaque côté par des mèches de cheveux libres rendues par des incisions. Appartenant à un type de représentation connu à une dizaine d'exemplaires, la statue du Louvre dépasse ses semblables par la taille et elle les surpasse par l'équilibre de ses proportions. Cette statue féminine d'Iran sera pour la première fois exposée au Louvre à partir du 31 janvier 2013, dans le cadre de l'actualité archéologique du département des Antiquités Orientales, Aile Richelieu, Rez-de-chaussée, salle 3bis.