• Table de Breteuil
    Table de Breteuil

Table de Breteuil

La table dite de « Teschen », également appelée « table de la Paix », est un chef-d'oeuvre de la joaillerie allemande et un monument de l'histoire de la diplomatie européenne. Elle fut offerte au baron de Breteuil, ministre de Louis XVI, par l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse, mère de Marie-Antoinette, en remerciement de son efficace médiation entre la Prusse et l'Autriche lors de la guerre de succession de Bavière de 1779. Le traité de paix de cette guerre, qui menaçait l'équilibre des forces européennes, fut signé le 13 mai 1779 dans la petite ville de Teschen, située aux confins de la Tchéquie et de la Pologne. Par l'audace de sa conception et la virtuosité de son exécution, ce meuble demeure le chef-d'oeuvre incontesté de Johann Christian Neuber (1736-1808).

Table de Breteuil

Auteur
Johann Christian Neuber (Neuwernsdorf 1736-Eibenstock 1808)
Techniques/Materiaux
Bronze doré, pierres dures, porcelaine de Saxe sur âme de bois.
Dimension
L. : 70,5 cm
Date de l'oeuvre
1779
Département de l'oeuvre
Département des Objets d'art
N° inventaire
Inv. OA 12547
Date d'acquisition
2016
Don et leg
Dons de sommes d'argent
Prix de l'oeuvre
12,5 millions d'euros

Cet orfèvre de la cour de Saxe avait inventé la technique de la « Zellenmosaic », une mosaïque de pierres dures et semi-précieuses tirées des gisements saxons dont il ornait ses tabatières, faisant d'elles de véritables petits cabinets de minéralogie. La table de Breteuil en est l'aboutissement extrême : jamais Neuber n'est allé aussi loin, puisque 128 échantillons de minéraux tapissent le plateau, la ceinture et les pieds de la table. La volonté commémorative du donateur s'exprime dans les cinq médaillons de porcelaine de Meissen intégrés au plateau de la table : délicatement exécutés en grisaille par le peintre Johann Eleazar Zeissig dit Schenau, ils célèbrent pour la postérité l'action du baron de Breteuil en faveur de la Paix et des Arts.