Département des Antiquités orientales

Vase orné d’un combat de fauves et de serpents

Ce vase en pierre verte est décoré d'un léger relief et d'incrustations. La chlorite qui a servi à le tailler est une roche tendre dont les principaux gisements se trouvent dans la péninsule d'Oman et en Iran de l'Est.

Idole aux yeux

Cette figure aux yeux stylisés illustre un moment crucial du développement des premières civilisations complexes à la fin du IVe millénaire.

La Princesse de Bactriane

Cette petite sculpture, constituée de trois pièces emboîtées, est composée de deux pierres différentes : la chlorite pour la robe et les cheveux, un calcaire finn et blanc pour le cou et le visage.

Statue de Ginak, prince d'Ediné

Les volumes fortement géométriques de cette statuette sont caractéristiques du style des toutes premières dynasties sumériennes historiques.

Coupe d’un roi de Samatura

Outre ses qualités esthétiques, cette coupe présente pour le musée un intérêt historique capital : l'’inscription, malgré sa brièveté, permet de la rattacher à un « trésor » d’'objets précieux amassés par la dynastie d'’un royaume jusqu’'alors inconnu, les rois de Samatura.

Blindage de carquois

Les carquois étant normalement en matériau léger, vannerie ou toile tendue, il n'en subsiste rien sauf dans le cas exceptionnel où ils étaient revêtus d'un blindage de métal, matériau coûteux qui en faisait un objet d'apparat.

Statue-vase d'Iran du Nord

Grâce à la générosité de Mademoiselle Jacqueline Blottin, une ancienne élève de l'Ecole du Louvre passionnée par l'archéologie orientale, qui fit de la Société des Amis du Louvre sa légataire universelle, une exceptionnelle statue iranienne...