• Le Jugement dernier

Le Jugement dernier

Cette tapisserie gigantesque, peuplée de plus de cent figures, étonnamment bien conservée, fait partie d'une tenture tissée plusieurs fois, appelée Le Combat des Vices et des Vertus ou La Rédemption de l'homme. L'iconographie est empruntée au théâtre religieux médiéval traditionnel. Mais très sensible est aussi l'influence des grands peintres flamands de la fin du XVe siècle comme Hugo van der Goes ou Rogier van der Weyden, dont le polyptyque de Beaune présente un groupe central - le Christ entre la Vierge et saint Jean-Baptiste - très proche de la tapisserie. Un autre exemplaire, sans bordure, est conservé au Worcester Art Museum. Première oeuvre offerte au département des Objets d'art par la Société des Amis du Louvre, cette tapisserie était essentielle pour les collections du département où, incarnant la transition entre les pièces du XVe siècle et la grande tenture de la Renaissance que sont les Chasses de Maximilien, elle constitue un jalon essentiel pour comprendre l'évolution de l'art de la tapisserie autour de 1500.

Le Jugement dernier

Auteur
ANONYME
Techniques/Materiaux
Tapisserie, laine et soie.
Dimension
H. 4,09 cm ; L. 8,20 cm.
Période
Bruxelles, fin du XVe - début du XVIe siècle.
Date de l'oeuvre
1600
Département de l'oeuvre
Département des Objets d'art
Localisation aile
Aile Richelieu
Localisation salle
1er étage, salle 8
N° inventaire
OA 5523
Date d'acquisition
1901
Prix de l'oeuvre
70 000 F