Un chef-d'oeuvre du maître de flore entre au Louvre

Un chef-d'oeuvre du maître de flore entre au Louvre

Un chef-d'oeuvre du maître de flore entre au Louvre

Vénus couronnée par un satyre, l’Amour et les trois Grâces (recto), Pierre noire, rehauts de gouache blanche. 29x23,5cm

 

Tous les visiteurs de la galerie Perronnet ont pu admirer un magnifique dessin du XVIe siècle, évoquant irrésistiblement la première Ecole de Fontainebleau, foyer de la Renaissance française. Cette feuille inédite provenant d'une collection particulière du centre de la France était passée en vente une première fois en 2018 à Auxerre sous une attribution erronée.

Sa composition était parfaitement connue, grâce notamment à une copie conservée au Teylers Museum à Harlem qui avait été attribuée par le passé à Nicolo dell’Abate, au graveur Giulio Bonasone ou au peintre bolonais Prospero Fontana. L’apparition de cette feuille originale a permis à Dominique Cordellier conservateur en chef du musée du Louvre de l’attribuer à l’artiste bellifontain surnommé le Maître de Flore, depuis l’étude de cet artiste par Charles Sterling.

Le Maître de Flore est un artiste de l’école de Fontainebleau actif à partir de 1550 environ dont les œuvres ont été réunies autour d’une Flore conservée au Fine Arts Museum de San Francisco. Typique du maniérisme italianisant pratiqué par les artistes actifs à la cour de France, le style de cet artiste est proche de celui de Francesco Primaticcio, dit Primatice, et de Nicolo dell’Abate, sans pouvoir être confondu avec le leur. Il ne peut non plus être confondu avec Jean Cousin le Fils, ni avec les peintres bellifontains actifs au château d’Ancy-le-Franc.

Son identité demeure inconnue même si l’on ne peut exclure qu’il s’agisse de Giulio Camillo dell’Abate ou de Ruggiero de Ruggieri.

En tant que dessinateur, il est, dans la seconde moitié du 16e siècle le plus valeureux des artistes de Fontainebleau avec Primatice et Nicolo dell’Abate.

Le Conseil d’administration de la Société des Amis du Louvre a voté à l’unanimité l'acquisition de ce dessin le 8 janvier 2019.