Aile Sully

La Reine Ouret (« la grande »), épouse de Sésostris II

Taillée dans un bloc de diorite sombre, la sculpture est intacte, y compris le visage miraculeusement préservé. Elle s'impose par sa force et sa sobriété, caractéristiques de l'art du Moyen Empire, période considérée comme l'âge classique de l'Egypte pharaonique.

Portrait de jeune homme en chasseur

Excepté sa date, 1811, qui accompagne le monogramme (auquel le peintre a, depuis son adoption en 1809 par le docteur Trioson, ajouté l’initiale de ce dernier), on ignore tout de ce portrait. 

La Reine Tiy, élément d'un groupe royal

La partie inférieure de ce groupe royal se trouvait dans les collections du Louvre depuis 1826, mais, réduite à un fragment de robe, elle ne présentait guère qu'un intérêt archéologique.

Groupe fragmentaire représentant trois femmes en haut relief

Les inscriptions verticales nomment deux des personnages : à gauche, « Tadiiyemhetep, fille de l'’administrateur des temples Nakhthorheb, née de Herneith » ; au centre, « Tadiiyemhetep, fille de l’'administrateur et prêtre de …Herefneith, née de Taihet ».

Nécessaire offert par Louis XV à la reine Marie Leczinska à l'occasion de la naissance du Dauphin en 1729

Contenu dans un coffre en palissandre, le nécessaire comprend une chocolatière et son support, un réchaud, un moulin, un pot à crème, trois boîtes de différentes formes, une passoire, un entonnoir, une pince à sucre, un bougeoir, une sonnette, une petite pince, une grande cuiller à chocolat et...

Vase Hébert

Ce vase porte le témoignage des nouvelles techniques décoratives qui virent le jour à la manufacture de Sèvres, sous la direction de Jean-Jacques Bachelier. Sur un rare bleu « fallot » sont appliqués, par groupes de quatre, des petits points d'or qui créent un effet de lustre.

 confidentialité